Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dailynuts-news
  • Dailynuts-news
  • : Presse libre et alternative.
  • Contact

Nuts

  • dailynuts-news
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. 
L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.

Recherche

26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 18:54

Dépenses publiques:

quand Attali (ennemi des peuples) faisait l'éloge de la Grèce et de l'Italie

 

 

Jacques Attali.Jacques Attali. | REUTERS/© Philippe Wojazer / Reuters

Jacques Attali est un expert ! Ses avis, ses analyses, ses conseils se vendent très cher ! En 2008, l'ancien conseiller de François Mitterrand s'est vu confier une mission par Nicolas Sarkozy. M. Attali a pris la tête d'une commission dont le but était de proposer des pistes pour relancer la croissance française. A la fin de ses "travaux", la commission Attali a rendu son rapport, intilulé "300 décisions pour changer la France".

Dans ce pensum libéral, on peut y trouver cette perle, qui prêterait à rire si M. Attali n'avait pas tant d'influence :

"L'Italie, le Portugal et la Grèce ont mené des réformes courageuses pour contrôler leurs dépenses publiques... L'Espagne a oeuvré pour l'accès de tous à la propriété du logement, dans une économie de quasi plein-emploi." Rapport Attali - 2008

La commission Attali écrivait ceci à une époque où la situation de ces pays commençaient déjà à poser des questions. Des journalistes anglosaxons avaient déjà inventé le terme peu flatteur de "Pigs" (Portugal, Italie, Grèce, Espagne (Spain)) pour les désigner. Visiblement, M. Attali n'était pas au courant !

A l'instar d'un Bernard-Henri Lévy, ou d'un Alain Minc, ce genre de position erronée n'aura aucun impact sur la carrière de "conseiller" ou d'"analyste" de Jacques Attali. Soyez sûrs que vous le verrez encore pérorer dans les médias, avec sa suffisance légendaire.

Tout le monde peut se tromper, certains en ont fait leur métier !

 

Source: Le Post

Partager cet article

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Politique internationale
commenter cet article

commentaires