Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dailynuts-news
  • Dailynuts-news
  • : Presse libre et alternative.
  • Contact

Nuts

  • dailynuts-news
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. 
L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.

Recherche

19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 12:16
Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Social - Société
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 20:01

Voilà à quoi pourrait ressembler la commande d’une pizza en 2015…

Standardiste :  – Speed-Pizza, bonjour.
Client : – Bonjour, je souhaite passer une commande s’il vous plaît.

Standardiste :   – Oui, puis-je avoir votre NIN, Monsieur ?
Client :  – Mon Numéro d’Identification National ? Oui, un instant, voilà, c’est le 6102049998-45-54610.

Standardiste :  – Je me présente je suis Habiba Ben Saïd. Merci Mr Jacques Lavoie. Donc, nous allons actualiser votre fiche, votre adresse est bien le 174  avenue de Villiers à Carcassonne, et votre numéro de téléphone le 04 68  69 69 69. Votre numéro de téléphone professionnel à la Société Durand est le  04 72 25 55 41 et votre numéro de téléphone mobile le 06 06 05 05 01.  C’est bien ça, Monsieur Lavoie ?
Client (timidement) :   – Oui !!

Standardiste :  – Je vois que vous appelez d’un autre numéro qui correspond au domicile de Mlle Isabelle Denoix, qui est votre assistante technique.  Sachant qu’il est 23h30 et que vous êtes en RTT, nous ne pourrons vous livrer au domicile de Mlle Denoix que si vous nous envoyez un XMS à partir de votre portable en précisant le code suivant AZ25/JkPp+88.
Client :  – Bon, je le fais, mais d’où sortez-vous toutes ces informations ?

Standardiste : – Nous sommes connectés au système croisé, Monsieur Lavoie.
Client (Soupir) : – Ah bon !…. Je voudrais deux de vos pizzas spéciales mexicaines.

Standardiste : – Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Monsieur Lavoie.
Client : – Comment ça ???…

Standardiste :  – Votre contrat d’assurance maladie vous interdit un choix aussi dangereux pour votre santé, car selon votre dossier médical, vous  souffrez d’hypertension et d’un niveau de cholestérol supérieur aux  valeurs contractuelles. D’autre part, Mlle Denoix ayant été médicalement traitée il y a 3 mois pour hémorroïdes, le piment est fortement déconseillé. Si la commande est maintenue la  société qui l’assure risque d’appliquer une surprime.
Client :  – Aie ! Qu’est-ce que vous me proposez alors ?…

Standardiste :  – Vous pouvez essayer notre Pizza allégée au yaourt de soja, je suis  sûre que vous l’adorerez.
Client :  – Qu’est-ce qui vous fait croire que je vais aimer cette pizza ?

Standardiste :  – Vous avez consulté les ‘Recettes gourmandes au soja’ à la bibliothèque  de votre comité d’entreprise la semaine dernière, Monsieur Lavoie et  Mlle Denoix a fait, avant hier, une recherche sur le Net, en utilisant le moteur  http://www.moogle.fr ‘_avec comme mots clés soja et alimentation. D’où ma suggestion.
Client :  – Bon d’accord. Donnez-m’en deux, format familial.

Standardiste :  – Vu que vous êtes actuellement traité par Dipronex et que Mlle Denoix prend depuis 2 mois du Ziprovac à la dose de 3 comprimés par jour et que la pizza contient, selon la législation, 150 mg de Phénylseptine par 100 g de pâte, il y a un risque mineur de nausées si vous consommez le modèle familial en moins de 7 minutes. La législation nous interdit donc de vous livrer. En revanche, j’ai le feu vert pour vous livrer immédiatement le modèle mmini.
Client :  – Bon, bon, ok, va pour le modèle mini. Je vous donne mon numéro de carte de crédit.

Standardiste : – Je suis désolée Monsieur, mais je crains que vous ne soyez obligé de  payer en liquide. Votre solde de carte de crédit VISA dépasse la limite et vous avez laissé votre carte American Express sur votre lieu de travail. C’est ce qu’indique le Credicard Satellis Tracer.
Client :  – J’irai chercher du liquide au distributeur avant que le livreur n’arrive.

Standardiste :  – Ça ne marchera pas non plus, Monsieur Lavoie, vous avez dépassé votre  plafond de retrait hebdomadaire.
Client : Mais ?… Ce n’est pas vos oignons ! Contentez-vous de m’envoyer les pizzas ! J’aurai le liquide. Combien de temps ça va prendre ?

Standardiste : -  Compte-tenu des délais liés aux contrôles de qualité, elles seront chez vous dans environ 45 minutes. Si vous êtes pressé, vous pouvez  gagner 10 minutes en venant les chercher, mais transporter des pizzas en scooter est pour le moins acrobatique.
Client :  Comment diable pouvez-vous savoir que j’ai un scooter ?

Standardiste :  – Votre Peugeot 408 est en réparation au garage de l’Avenir, par contre  votre scooter est en bon état puisqu’il a passé le contrôle technique  hier et qu’il est actuellement stationné devant le domicile de Mlle Denoix. Par ailleurs j’attire votre attention sur les risques liés à votre taux d’alcoolémie. Vous avez, en effet réglé quatre cocktails Afroblack au Tropical Bar, il y a 45 minutes. En tenant compte de la composition de ce cocktail et de vos caractéristiques morphologiques, ni   vous, ni Mlle Denoix n’êtes en état de conduire. Vous risquez donc un retrait de permis immédiat.
Client :  – @#%/$@& ?# !

Standardiste :  – Je vous conseille de rester poli, Monsieur Lavoie. Je vous informe que notre standard est doté d’un système anti-insulte en ligne qui se  déclenchera à la deuxième série d’insultes. Je vous informe en outre que le dépôt de plainte est immédiat et automatisé. Or, je vous rappelle que vous avez déjà été condamné en juillet 2009 pour outrage à agent.
Client (sans voix) :  – .

Standardiste :  – Autre chose, Monsieur Lavoie ?
Client :  – Non, rien. Ah si, n’oubliez pas le Coca gratuit avec les pizzas,  conformément à votre pub.

Standardiste :  – Je suis désolée, Monsieur Lavoie, mais notre démarche qualité nous  interdit de proposer des sodas gratuits aux personnes en surpoids. Cependant à titre de dédommagement, je peux vous consentir 15 % de remise sur une adhésion flash au contrat Jurishelp, le contrat de protection et d’assistance juridique de Speed assurance. Ce contrat pourrait vous être utile, car il couvre, en particulier, les frais annexes liés au divorce. Vu que vous êtes marié à Mme Claire Lavoie, née Girard depuis le 15/02/2008 et vu votre présence tardive chez Mlle Denoix, ainsi que l’achat il y a une heure à la pharmacie du Canal d’une boîte de 15 préservatifs et d’un flacon de lubrifiant à usage intime. À titre promotionnel, je vais faire joindre aux pizzas un bon de 5 EUR de réduction pour vos prochains achats de préservatifs valable chez Speed-Parapharma. Toutefois veuillez éviter les  pratiques susceptibles d’irriter les hémorroïdes de Mlle Denoix, pour lesquelles Speed-Parapharma se dégage de toute responsabilité. Bonsoir Monsieur et merci d’avoir fait appel a Speed Pizza.

Publié par liesiletter le 15 janvier 2012 dans Non classé

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Social - Société
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 11:19

Carla Bruni ou 132 756 euros pour quelques pages d'un Wordpress

 

 

jerome-blouin2.png

 

Ce n'est pas le rôle de Numerama d'évoquer des affaires sans lien avec le numérique, comme l'affaire Carla Bruni mise au jour par Frédéric Martel dans un article publié par Marianne . Les soupçons qui pèsent sur la Première dame de France et sa Fondation sont loin de l'univers que nos commentons quotidiennement. Sauf lorsqu'une partie touche à Internet, et qu'elle nous fait bondir.

Dans un article publié vendredi, Mediapart  révèle que le Fonds mondial de lutte contre le sida a versé 132 756 euros à une entreprise baptisée La Fabrique du Net, "pour réaliser la partie « lutte contre le sida » du site Carlabrunisarkozy.org". De quoi nous donner l'envie de creuser...

Cette société, comme toute bonne entreprise spécialisée dans le web, ne semble pas avoir son propre site internet . Il s'agit d'une SARL unipersonnelle fondée en 2009 et gérée par son associé unique, Jérôme Blouin. Un professionnel de la pub et du marketing qui a fait ses armes principalement chez FKGB et Heaven/Edelman. L'homme de 38 ans apparaît aux côtés de Carla Bruni-Sarkozy sur une photographie prise à l'occasion du concert donné à Londres par Paul McCartney en juin 2010 :

 

Son nom apparaît également pour la "conception et coordination internet" du site Atoidejouer , commandé par la Fondation Carla Bruni-Sarkozy dans le cadre de son programme d'éducation musicale. Pour ces deux sites, il travaille en collaboration avec Julien Civange, le principal protagoniste du "Carla Gate", présenté comme un proche de Carla Bruni-Sarkozy. Frédéric Martel indique  qu'il a été le témoin de son mariage avec le président de la République, tandis que le Canard Enchaîné écrit qu'il aurait un bureau à l'Elysée, où il exercerait une fonction de conseiller rémunéré de la Première dame. 

Concrètement, la partie "lutte contre le Sida"  du site de la Fondation, qui a donné lieu au versement de 132 756 euros par le Fonds mondial de lutte contre le Sida, compte 6 pages principales sans fioritures, réalisées sous le système open-source Wordpress. Les deux plus complexes sont la galerie , qui compte 46 photos légendées, et la page "actualités " qui compte également 52 billets sur l'actualité de la Fondation en matière de lutte contre le sida. La plupart de ces billets sont composés d'un seul paragraphe de quelques lignes accompagné d'une photographie. Ils ont été rédigés entre décembre 2008 et décembre 2011. Soit une moyenne de 17 billets par an.

Chacun jugera de la proportion du devis, accepté sans appel d'offres. Et de l'opportunité humaniste de facturer une prestation que beaucoup auraient probablement accepté de réaliser bénévolement, pour apporter leur pierre à la lutte contre le HIV.

Source: Numerama

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Social - Société
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 11:06

La marijuana, bientôt légalisée au Canada ?

topelement--1-.jpgCHANGEMENT 
   

Le parti libéral, troisième formation politique du Canada, légalisera le cannabis s'il revient au pouvoir, comme en a décidé dimanche la convention nationale du mouvement. 



Par 77% des voix, les délégués du parti de centre-gauche réunis à Ottawa ont adopté une motion stipulant qu'un futur gouvernement libéral "légalisera la marijuana et veillera à la régulation et à la taxation de sa production, sa distribution ainsi que son utilisation, tout en imposant des sanctions sévères pour les activités illégales de trafic, d'importation et d'exportation de marijuana ainsi que pour la conduite avec facultés affaiblies".

Les libéraux promettent également, en cas de victoire en 2015, une "amnistie pour tous les Canadiens antérieurement condamnés pour possession simple ou minimale de marijuana et s'assurera de l'élimination de tout antécédent criminel relatif à cela", selon le texte de la motion.

C'est désormais Michael Crawley, président du parti libéral pour l'Ontario, la plus riche province du pays, qui dirigera la formation, avant la désignation, en 2013, du candidat officiel en vue des élections fédérales. M. Crawley, entrepreneur dans le secteur de l'énergie, a été élu au détriment de l'ancienne ministre Sheila Copps.

Le parti libéral a été laminé aux dernières élections législatives, remportées par les conservateurs du Premier ministre Stephen Harper, entraînant la démission de son ancien chef, Michel Ignatieff. Le parti a perdu son statut de deuxième formation du pays au profit du Nouveau parti démocratique (NPD, gauche).

Lors de leur convention, les libéraux ont par ailleurs refusé que le Canada prenne ses distances avec la monarchie britannique. Les jeunes libéraux avaient soumis au vote un texte selon lequel les libéraux étudieraient les moyens d'élire un chef d'Etat canadien et, ainsi, de rompre tout lien officiel avec la Couronne britannique. Cette motion a été rejetée à 67%.

Ils ont par ailleurs écarté l'idée d'organiser des primaires à l'américaine pour élire le chef du parti.

 

Source: Lematin.ch

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Social - Société
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 10:04

Des armes pour les vigiles des HLM : "une vraie mauvaise idée"

 

Un décret publié en décembre permet aux agents de sécurité des logements sociaux d'être équipés de matraques et de bombes lacrymogènes.


Des membres du GPIS (Groupement Parisien Inter-bailleurs de Surveillance) lors d'une patrouille nocturne dans l'un des 64.000 logements sociaux de Paris. (SIPA/ Valinco)

Des membres du GPIS (Groupement Parisien Inter-bailleurs de Surveillance) lors d'une patrouille nocturne dans l'un des 64.000 logements sociaux de Paris. (SIPA/ Valinco)
SUR LE MÊME SUJET

Il ne fait pas l'unanimité. Un décret du ministère de l'Intérieur du 21 décembre permet aux agents de surveillance et de gardiennage des immeubles collectifs de type HLM d'être munis de bâtons de défense de type "tonfa" et de gaz lacrymogènes. Il devrait être appliqué dans quelques semaines, le temps que soit à son tour publié l'arrêté concernant la formation des agents et que soient délivrées les autorisations pour le port des matraques.

"A Paris, les quelques 250 agents du GPIS (groupement parisien inter-bailleurs de surveillance) interviennent la nuit dans quasiment autant d'ensembles immobiliers sociaux regroupant aux alentours de 65.000 logements" explique au "Nouvel Observateur" le maire UMP du 15e arrondissement, Philippe Goujon, qui avait fait adopter l'amendement dans le cadre de la loi du 2 mars 2010 dite "loi Estrosi" sur "les violences en bandes", comme le rappelle "Le Parisien". Employés par un GIE (groupement d'intérêt économique) regroupant la plupart des bailleurs sociaux parisiens, "une centaine" de ces agents disposant de contrats de droit privé sont victimes d'agressions chaque année, affirme le maire du 15e.

"Que peuvent-ils faire si on leur saute dessus ?"

D'où la volonté de "protéger le personnel", et de "dissuader les personnes agressives". La mission première de ces agents est "d'aller au contact de la population, d'essayer de désamorcer certains conflits, et de dissuader certains d'aller plus loin" rappelle le maire. Avant d'ajouter : "que peuvent-ils faire quand on leur saute dessus, qu'ils sont pris à partie ou attaqués par des bandes ? Ils n'ont aucun moyen de défense".

Des arguments qui font bondir Luc Poignant du syndicat SGP Unité Police FO qui n'y voit qu'une "vraie mauvaise idée". Le fait que les agents de surveillance soient pourvus d'une matraque visible pourrait même, dit-il, être source de conflits : "quand certains jeunes, qui savent que le but de ces agents est d'entretenir de bonnes relations avec la population, verront qu'ils sont armés, ne vont-ils pas se dire que les agents peuvent aussi attaquer ?" Le secrétaire général de SGP Unité Police FO, Nicolas Comte, va plus loin : "dans certains quartiers de Paris, des tracts sont distribués aux habitants pour les inciter à appeler le GPIS plutôt que la police. On privatise la sécurité de certains quartiers, tout en jouant sur la similitude des tenues, et le port d'armes ne fera que renforcer cette confusion."

S'il n'affirme pas non plus que l'idée est bonne, son collègue d'Alliance police Jean-René Deleu n'est "pas surpris" par l'initiative : "ces agents, qui sont régulièrement pris à partie, doivent pouvoir porter assistance et se défendre eux-mêmes" argue-t-il, précisant que les armes qui leur sont attribuées sont avant tout "des armes de défense." Depuis octobre dernier, des patrouilles mixtes mêlant policiers et agents du GPIS sont organisées dans certains quartiers de la capitale, assure Philippe Goujon. A Belleville notamment, précise Jean-René Deleu. Quel intérêt à les armer s'ils accompagnent des policiers ? "Et si à un moment l'agent se retrouve seul ?" rétorque le maire du 15e.

Une formation de "quelques jours"

Côté formation, les agents auront droit à une formation initiale et continue, assure encore Philippe Goujon : "une partie théorique reprendra les bases du port d'armes, de la légitime défense et les règles du code pénal, puis une partie pratique renforcera le maniement du tonfa". Le maire du 15e ignore la durée de la formation qui devrait être "très courte" et ne pas excéder "quelques jours." Mais les autorisations de port d'armes, délivrées par le préfet de police et valables 5 ans, "seront délivrées au cas par cas" insiste-t-il, "et chaque agent devra délivrer un certificat médical."

Nicolas Comte craint une "sécurité à deux vitesses", mais s'inquiète aussi des "dérives" possibles liées à cet armement. Mais Philippe Goujon est serein : "il s'agit d'armes classiques, les agents sont en général déjà formés à leur utilisation, et le tonfa ressemble plutôt à ce qui est utilisé par de nombreux agents de sécurité pratiquant les arts martiaux." Rassurant.

Egalement contactée par "Le Nouvel Observateur", la préfecture de police de Paris n'était pas disponible pour l'instant.

 

Source: Le nouvel Observateur

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Social - Société
commenter cet article
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 21:37

 

En 2012, nous reprenons le contrôle d’Internet

 

L’année 2011 sur Internet aura été marquée par de nombreuses affaires relatives à la censure d’Internet. La mise en lumière d’une surveillance de masse des réseaux n’est que la partie visible de l’iceberg. Reflets, aux côtés de Telecomix, FHIMT et beaucoup d’autres contributeurs anonymes, de tous les pays, se sont soulevés à maintes reprises contre cette censure d’Internet. Les épisodes sont nombreux et pourraient devenir pour certains des cas d’école.

Le tournant Wikileaks

Comprendre 2011, c’est avant tout, se re-pencher sur le mois de novembre 2010, période à laquelle Wikileaks sema un véritable vent de panique sur l’ensemble de la diplomatie américaine, puis mondiale, en publiant massivement des câbles diplomatiques. S’appuyant sur une étroite collaboration avec des grands quotidiens nationaux qui ont fait leurs choux gras de ce qu’on appela alors le Cablegate , Wikileaks devint la victime d’une agression dont nous ne connaissions alors pas d’équivalent. Tout a été mis en œuvre pour faire taire Wikileaks. Mais comme souvent sur Internet, tout ne s’est pas passé « comme prévu ». Comme nous l’avions prédit, il y a bien eu un avant et un après Wikileaks. Les rustines que le gouvernement américain apportera en réponse au Cablegate sont le Protect IP Actet le SOPA , deux textes qui s’appuient sur la protection du copyright, dans le seul et unique but d’avoir un levier légal de censure d’Internet. Une échec annoncé qui inspirera malheureusement certainement les législations d’autres pays, dont la France.

Internet s’est soulevé

La réaction d’Internet fut à la hauteur de l’agression dont fut victime Wikileaks. Internet s’est soulevé, de manière massive. Quand Internet se soulève massivement, c’est une forme de conscience et d’intelligence du réseau qui se met en œuvre. Cette conscience et cette intelligence ont mené dans un premier temps à la réplication du site sur plusieurs milliers de sites miroirs. Le message était clair, pour ou contre cette publication, Internet a décidé que nul gouvernement, nulle officine, n’aurait le droit de vie ou de mort sur des données diffusées sur le réseau. C’est au réseau d’en décider. Wikileaks a gagné cette bataille, en faisant réaffirmer au réseau qu’il est Internet, que nul Etat, nul fournisseur d’accès, nulle cellule underground de cyber-guéguerre ne pourrait venir à bout de l’information véhiculée dans les tuyaux d’Internet. Les proxys filtrants, le deep packet inspection, BGP… rien ne peut arrêter l’information. Nous devons tous remercier Wikileaks d’en avoir fait la démonstration. Ce soulèvement d’Internet , nous le devons à Wikileaks, nous avons un devoir de mémoire et de support de ce site  qui connait aujourd’hui des problèmes d’ordre financier importants.

C’est donc assez logiquement que les premiers vœux de Reflets pour 2012 iront à Wikileaks.

Le ton est monté, Anonymous s’est installé… pour durer

Comme les attaques sur Wikileaks ne cessaient pas, allant jusqu’à la saisie unilatérale du nom de domaine Wikileaks.org, Anonymous s’est très logiquement invité dans un débat certes viril, mais parfaitement proportionné aux attaques subies par Wikileaks. On peut être d’accord ou pas avec la méthode employée, des dénis de service, mais cette méthode était bien la même que les opposants à Wikileaks utilisaient pour faire taire le site. La réponse étaient donc non seulement proportionnée, mais parfaitement cohérente en terme de rapport de force. Anonymous a donc confirmé notre chère théorie de l’iceberg appliquée à Internet : « essayez d’enfoncer un iceberg au fond de l’océan, il y a toujours un moment où vous le prenez en pleine tronche  ».

Les attaques dont furent victimes Julian Assange et ses proches ne furent pas qu’informatiques, elles se menèrent aussi sur le plan financier puisque les organismes bancaires dont dépendait Wikileaks ont saisi tout les comptes, une fois encore pour étouffer le site. Ces moyens financiers dont le site a besoin pour subsister étaient issus de vos dons. Paypal a donc essuyé, logiquement, les foudres d’Anonymous.

Les prémices du printemps arabe

Fort de ses coups d’éclats, des ripostes aux agressions subies par Wikileaks, l’idée Anonymous allait marquer un tournant de son histoire. Si Anonymous « ratisse aussi large » c’est bien qu’il n’est qu’une idée, pas un club de bridge. Nous sommes toujours en 2010, le 17 décembre, et Anonymous allait, une fois de plus s’inviter dans un soulèvement, celui de Sidi Bouzid en Tunisie. Read Write Web n’avait eu de  cesse, toute l’année, d’alerter l’opinion sur la situation en Tunisie . Internet censuré, internautes espionnés, blogueurs interpelés et emprisonnés , comptes Facebook saisis… il se passait bien quelque chose de grave en Tunisie, mais tout le monde fermait les yeux. Anonymous les a ouvert très tôt, menant une guerre ouverte contre Ammar404 , relayant les actions Facebook des Tunisiens en étendant le conflit à des attaques en règle, paralysant des sites gouvernementaux, traquant les surveillants.

Anonymous faisait ici la démonstration d’une théorie que nous soutenons surReflets depuis longtemps : Internet est un reflet de notre société, penser que ce qui est sur Internet reste sur Internet est une monumentale erreur. Internet est aussi, parfois un outil de contestation, mésestimer la possibilité qu’une contestation sorte d’Internet et gagne la rue, c’est s’exposer à un risque important.

Reflets adresse donc ses voeux pour 2012 à Anonymous, devenu une véritable icône de ce qu’un contre pouvoir peut être.

Telecomix : les hackers prennent les armes contre la censure du Net

Dès les événements de Sidi Bouzid, un petit groupe de hackers, bien moins connu qu’Anonymous, a pris le parti de s’assurer que les opposants tunisiens, puis égyptiens, puis libyens, puis syriens… puissent continuer de diffuser de l’information. Le premier tour de force de Telecomix , et probablement le plus méconnu en raison de la complexité du challenge technique, fut l’établissement d’une connectivité Internet vers l’Égypte, par des radio amateurs. Puis, FDN  et Telecomix mirent à disposition des numéros de téléphone  pour permettre aux opposants égyptiens de continuer à publier textes et vidéos, ce alors que le régime égyptien a ordonné au fournisseurs d’accès Internet locaux un drop massif des routes BGP, plongeant ainsi tout l’Internet égyptien dans un blackout sans précédent. 

 

Telecomix en 2011 montera aussi deux projets majeurs, Streisand.me  (cher à l’ami fo0 ) qui a pour objet de répliquer les données de sites censurés sur des sites miroirs, et Datalove  qui énonce et reformule le principe « data centric » d’un Internet comme il devrait toujours être, libre et neutre, acheminant des informations sans distinction possible. Pour reprendre la très belle formule de la député Laure de la Raudière  « les octets naissent libres et égaux en droit« .

 

Parmi les autres actions marquantes de Telecomix en 2011, on pourra évidemment retenir la mise à nu, puis la publication des journaux de connexion de la censure syrienne, présentant un véritable instantané de l’état de l’art de la censure en Syrie, rendue possible par du matériel Américain, du constructeur BlueCoat. Après enquête du département d’État américain, BlueCoat fut finalement condamné à une lourde amende pour avoir contourné l’embargo commercial US sur la Syrie.

Reflets souhait une excellente année 2012 à Telecomix.

2011, la plus sombre année de la France sur le plan du Numérique

En France, l’année 2011 a été marquée par un « eG8″. Derrière ce sobriquet de supermarché en ligne se cache une sorte Yalta du Net que souhaitait orchestrer Nicolas Sarkozy. Ce eG8 a été organisé dans le but de promouvoir les initiatives de la présidence de la république, un Internet « civilisé« , l’objectif ici était de « vendre le concept HADOPI », comme le montre ce courrier adressé à Bernard Kouchner qui ambitionnait que la France fasse la promotion de la Liberté d’expression au lieu de celle de la censure du Net . C’est à l’occasion de ce eG8 que Reflets a lancé sa saga Deep Packet Inspection pour tenter de vulgariser ces systèmes de surveillance, d’expliquer leur utilisation, leur fonctionnement et vous mettant en garde contre les abus qui en découlent déjà.

Le marché de la surveillance d’Internet est un secteur sur lequel la France, pays des droits de l’Homme, est très dynamique. C’est en tout cas l’orientation du tout sécuritaire et du Net de la surveillance qui est fait par l’Elysée. Une monumentale erreur économique … mais l’erreur n’est malheureusement pas qu’économique.

Nicolas Sarkozy en devient même la risée du fondateur de l’Electronic Frontier Fondation. Et l’humiliation ne s’arrêtera pas là.

En mai 2011, Reflets décide d’évoquer ce qui allait devenir l’affaire Amesys, ou la vente d’un système de surveillance globale à un dictateur. L’image de la France véhiculée par le « système numérique » de Nicolas Sarkozy est honteux, la France exporte du matériel de répression à un dictateur. Le gros du travail d’investigation, nous le devons à OWNI , un média alternatif dont nous ne pouvons que saluer le travail de la rédaction sur l’année 2011.

Reflets adresse ses meilleurs vœux pour 2012 à OWNI.

R.I.P Riposte graduée (Octobre 2010 – Juin 2011)

2011 a également été marquée par le bref fonctionnement de la riposte graduée. En pratique, elle n’aura tenu que huit mois. Comme nous le prédisions en 2009 déjà, la société privée censée fliquer les internautes sur les réseau P2P n’a pas été à la hauteur de la mission qui lui a été confiée. Les ayants-droit ont le chic pour savoir s’entourer de gros cadors. Pour paraphraser un consultant en sécurité informatique qui se reconnaitra « Avant HADOPI déjà, TMG était à classer dans la catégorie charlots« . Mais les vrais charlots, ce sont bien les ayants-droit quimenacèrent Reflets d’une action en justice  pour avoir accédé à des données parfaitement publiques, suite à une négligence ultra caractérisée de TMG, et surtout, au non respect des engagements d’audits réguliers de TMG faits à la CNIL et qui conditionnaient pourtant son « mandat » pour fliquer les internautes et manipuler leurs données personnelles, ce en dépit de son manque de qualification pour cette mission.

A ce jour, la connexion de TMG étant la seule connexion coupée par HADOPI,Reflets souhaite pour 2012 à TMG un ping inférieur à un an entre son système d’information et celui de l’HADOPI, ainsi qu’une excellente HADOPI 3 qui sera une fois de plus pour nous l’occasion de franches rigolades (c’est une promesse non électoraliste) sur le dispositif que TMG se dit prêt à mettre en place pour faire la chasse au streaming et au direct download.

 

2011 : des millions de fantômes raccordés à la fibre optique

C’est ici un véritable coup de gueule que nous poussons. L’action du gouvernement de Nicolas Sarkozy vis à vis du numérique est une véritable honte , je cite « La France est passée du quinzième rang mondial en 2009 au vingtième en 2010 en termes de dynamisme numérique, soit un recul de cinq places dans l’étude annuelle « Digital Economy Rankings »  de l’hebdomadaire économique The Economist. » Le plan numérique 2012 qui promettait le très haut débit pour tous en 2012 n’était lui aussi qu’une fumisterie de plus du ministre Eric Besson qui revoit aujourd’hui ses ambitions à horizon 2020 .

Là où la France ambitionnait de devenir un pays en pointe en matière de très haut débit, ses choix de déploiement parfaitement stupides, consistant à raccorder des zones très denses qui bénéficiaient déjà de débits très confortables, sont un cuisant échec. La France est actuellement dans le peloton de queue européen du très haut débit… même derrière l’Italie. La France est le quart-monde numérique de l’Europe, voici le bilan non bidonné de l’action d’Eric Besson sur le THD

Le THD en europe

Dieu merci, le retard ne s’est pas fait que sur le déploiement de la fibre optique, le projet de carte d’identité électronique  est lui aussi passé à la trappe.

Reflets adresse ses vœux au Ministre Besson et l’invite à creuser le bitume à coup de pioche pour tenir ses vaines promesses du plan Numérique 2012. Cette année, il ne va pas falloir nous refaire le coup du Label.

A vous tous qui nous lisez

Reflets.info vient tout juste de souffler sa première bougie, c’est à ce jour plus de deux millions de pages vues, en une année. Plus que nous ne pouvions nous l’imaginer. 2011 fut donc une année très riche pour tous les auteurs deReflets.info, une année pendant laquelle nous avons tous pris plaisir à échanger avec vous. Pour 2012, notre vœux le plus cher est qu’Internet, c’est à dire vous tous, reprenniez le contrôle du réseau. Reprenez le réseau, reprenez ce qui est à vous, reprenez le contrôle de vos données personnelles. Internet est bien trop précieux pour que nous le laissions entre les mains de politiques. Reprendre Internet, ça passe par des choses très simples, à commencer par vous exprimer. Ouvrez vous des blogs et sites, partagez de l’info, échangez, rencontrez. Soyez critiques, ayez la patience d’expliquer. Soyez le réseau !

Reflets adresse également des voeux tout particuliers pour ses confrères de PCInpact et Numérama, les copains Korben, Numendil, Nikopik, Sid, Hoper… tous ces blogueurs que nous lisons toujours avec plaisir et dont nous vous publierons surement un jour une liste exhaustive tant ils sont nombreux et que nous aimerions voir en 2012 encore plus nombreux.

Des vœux tout particuliers également pour les Gus de la Quadrature du Net  , qui en 2012 plus que jamais aura besoin de votre soutien  , pour les autres gus deFDN  et ceux de l’Electronic Frontier Foundation .

Des vœux d’une vie meilleure pour les peuples tunisiens, syriens, égyptiens, yéménites (…), tous les peuples qui essayent de se faire entendre malgré les balles, malgré les chars.

Bonne année 2012 à vous tous et merci de nous lire !

 

 

Source: reflets-info

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Social - Société
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 12:25

Quelques fausses idées sur le bénévolat....

benevolat3.gifLes débats qui ont lieu sur AGORAVOX sont intéressants. Militant associatif engagé, j'ai lu plusieurs contributions aux textes que j'ai écrits... J'ai voulu répondre à certains commentaires avant de continuer plus loin.

J'ai évité -volontairement- la question financière et les abus qui existent... Je suis certain que cet oubli donnera lieu à des réactions !

 

A propos de quelques idées reçues sur le bénévolat !

LES 14 MILLIONS DE BENEVOLES ?

D'après les chiffres officiels il y aurait 14 millions de bénévoles en France !

Il s'agit là, à mon avis d'une évaluation qui prend en compte les adhérents et non les bénévoles.

Une personne qui adhère à une association pour que ses enfants pratiquent le judo, le foot ou la danse n'est pas une bénévole mais un usager ....

Le bénévole est celui qui consacre une partie de son temps pour une action non lucrative....

Si les parents participent au transport ou à l'accompagnement d'une équipe, ils sont alors effectivement des bénévoles.

Divisons ce nombre par 4 ou par 5 et nous obtenons un chiffre plus près de la réalité

DANS NOTRE COMMUNE NOUS AVONS DES ASSOCIATIONS NOMBREUSES ET ACTIVES !

Lors de la cérémonie municipale des voeux , le premier magistrat de la commune vante l'action de son équipe , trace des perspectives et n'oublie pas de remercier les associations en rappelant que sur sa commune les associations sont nombreuses et actives....

Comme s'il existait des communes sans associations actives !

UN BENEVOLE AGIT AVANT TOUT POUR LES AUTRES !

C'est un leurre que de croire que le bénévole est avant tout un humaniste tourné vers les autres.

Le véritable moteur du bénévolat reste sans constation possible le plaisir que l'on éprouve

dans l'action menée...C'est à la fois le plaisir de faire quelque chose d'utile, de réussir et à la fois le plaisir d'apprendre, de grandir et surtout de ne pas s'ennuyer !

LE BENEVOLE SE SUBSTITUE AUX PROFESSIONNELS

C'est à la fois vrai et faux :

- Vrai quand des villes utilisent des bénévoles pour un service municipal, réalisant ainsi des économies de gestion

- Faux car des associations peuvent au contraire générer des emplois nouveaux et faire co-exister deux actions complémentaires, l'une menée par des animateurs rémunérés, l'autre par des militants.

LE BENEVOLAT DEVRAIT PRENDRE FIN !

Tant qu'il existe de la vie sociale, de la liberté d'agir, il est indispensable que le bénévolat puisse subsister, il permet aux hommes et aux femmes de se réaliser et de se construire.

LE BENEVOLE OUBLIE LA REALITE ET SE DETOURNE DU COMBAT SOCIAL

Si l'association est et reste un espace d'action et de débat, les bénévoles sensibilisés à une question finissent par revendiquer et sortir du cadre traditionnel.

Si je prends un exemple connu : l'engagement dans une association familiale ...

Le bénévole qui assure des permanences "surendettement" découvre un univers qu'il ignore quelque peu ...La désespérance face aux requins.

Il aura envie d'aller plus loin : de stopper une saisie, d'accompagner la famille et d'agir contre la maison de crédits....Il va découvrir une situation sociale qui va l'inciter à agir sur le terrain plus politique.

Jean-François Chalot

 

Source: agoravox

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Social - Société
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 18:34

Tunisie: un chômeur s'est cousu la bouche devant le Parlement

 

melekher-webmagazine-tunisie-bouche-cousu-450x225.jpgDes jeunes chômeurs ont manifesté au bardo devant le siège l’assemblée nationale Constituante, ils ont décidé d’entamer une grève de la faim, l’un de ces grévistes a cousu sa bouche. Ibrahim Kassas député de Al Aridha Achaabiya a intervenu auprès du président de l’assemblée M.Mustapha Ben Jaafar, et il a essayé de convaincre ce manifestant de découdre sa bouche pour boire et manger.

 

Source:melecker.com

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Social - Société
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 13:10

Ces blogueurs qui font trembler les dictateurs !

Doit-on y voir un phénomène sociologique qui vient compenser l'échec du journalisme "officiel" ?

Ce journalisme, d'ici ou d'ailleurs, qui se fait souvent le porte-parole naïf ou complice de la désinformation entretenue par les puissances politico-financières, lobbies et communicants rémunérés pour manipuler l'opinion à coups de sondages et messages [non] subliminaux..

2011 aura été l’année des printemps...

Ceux notamment de la révolution Tunisienne, Egyptienne, qui ont commencé sans leader d’opposition, dans la rue.

Twitter, Facebook, les blogueurs, ont eu un rôle majeur, permettant d’allumer parfois la mèche ou de relancer le mouvement populaire, mais surtout d’informer le monde des événements quand les médias officiels sont muselés par les dictatures ou en sont complices.

Aurions-nous connu, sans eux, Mohamed Bouazizi, ce marchand de fruits et légumes égyptien de 26 ans qui s’est immolé par désespoir et a, par son sacrifice, ouvert la voie de la contestation ?

Qui sont ces blogueurs courageux qui ont bravé censure, pouvoir totalitaire et subi menaces, plaintes pénales et emprisonnement ?

Dans l’actualité, le peuple russe se mobilise et fait front contre Poutine et son système.

Russie : Alexei Navalny, Le blogueur qui brave Poutine

« Blogueur de 34 ans, avocat, Alexei Navalny est devenu la bête noire de Vladimir Poutine, Premier ministre de Russie et candidat à la prochaine élection présidentielle. 

Alexei Navalny qui s'est fait un nom dans la lutte contre la corruption, fait face à plusieurs plaintes pénales et vient juste de sortir de prison. Avec ses amis il a préparé la grande manifestation anti-Poutine de samedi 24 décembre à Moscou. »

"Ce qui s'est passé est extraordinaire. Nous avons été emprisonnés dans un pays et à notre libération, nous nous trouvons dans un autre pays. Maintenant, le parti des escrocs et des voleurs a désigné pour la présidentielle son plus grand escroc et voleur", a-t-il lancé à sa sortie de prison, en référence à Vladimir Poutine, selon les propos diffusés sur une vidéo postée sur le site de la radio Echo de Moscou.

"Après ce qui s'est passé le 4 décembre, l'élection présidentielle ne se déroulera pas dans des conditions normales", a-t-il ajouté, en exigeant un scrutin "libre" pour tous. Dans ce cas, "beaucoup de gens y participeraient, et peut-être moi aussi", a-t-il conclu.

 

Source AFP/FranceTV 

Nonobstant ses positions radicales qui font peur aux démocrates, retenons qu’il dit « non » au système Poutine.

 Tunisie, le rôle des blogueurs 

 

 « Ils ont été arrêté pour certains, prouvant que leur voix n’était pas sans conséquence et qu’elle trouvait écho dans la population. Le cas le plus équivoque était celui de Slim Amamou, heureusement relâché depuis. Sa plume allait par delà les frontières tunisienne afin d’interpeller l’opinion internationale.

Dans un autre registre, c’est une femme qui prend le flambeau, utilisant de nombreux moyens d’expressions pour témoigner des massacres. Comme l’évoque Libération dans son article :

« Elle s’appelle Lina Ben Mhenni et depuis quinze jours fournit de précieuses informations sur les émeutes meurtrières qui s’étendent en Tunisie. Hier après-midi, elle a mis en ligne les photos de cinq « martyrs »vraisemblablement tués à Regueb, une ville située à une trentaine de kilomètres de Sidi Bouzid, où ont démarré les manifestations contre le chômage à la mi-décembre »

Source : ICI 

Egypte/Place Tahrir : les Egyptiens réclament leur Internet

 

Après 30 ans de règne, Hosni Moubarak a du céder le trône sous la pression populaire.

La place « Tahrir » (qui signifie libération) a été l’aboutissement d’un chemin dont un des affluents s’appelle facebook ou twitter ou blog.

« Beaucoup de ces militants égyptiens sur Twitter tiennent aussi un blog. Nous vous recommandons particulièrement celui de l'Egyptien Hossam el-Hamalawy, « journaliste socialiste », ainsi qu'il se définir lui-même. Des vidéos, de belles photos, le tout posté avec une grande réactivité. »

Source liberation.fr 

Echec du journalisme « officiel » ?

Les blogueurs – qui le veulent- ont bien des combats à mener : Pour la liberté, contre la désinformation, la perte de souveraineté des peuples...

Prenons nos médias et l’actualité récente : Quand les journalistes officiels « tombent dans le panneau » de la désinformation des lobbies et communicants des puissants, ce sont les blogueurs qui veillent, identifient la manipulation et osent la dénoncer.

Exemple concret : Quand le journaliste Edward Epstein a sorti au mois de novembre, son fameux article sur le prétendu complot ourdi contre DSK, les journalistes ont TOUS relayé l’information sous cette forme, en substance :

« Un grand journaliste d’investigation américain (sic) a trouvé les preuves du complot contre DSK »

Ce sont les blogueurs, qui les premiers, ont mis au jour le lien entre Epstein et le biographe de DSK, Michel Taubmann, identifiant ainsi une possible manipulation de l’opinion.

Il suffisait pourtant de taper sur Google : "Epstein DSK" pour tomber sur plusieurs articles dans lesquels Michel Taubmann déclare qu’Epstein est un ami.. Il a pourtant fallu près d’une semaine aux journalistes pour découvrir ce lien et pis encore : comprendre que la "source" du grand journaliste américain était en fait ..les avocats de DSK.

Il s'en est suivi le Pschitt de la théorie du complot.

Rendons tout de même hommage aux journalistes de Mediapart et d’Atlantico qui gardent une curiosité réelle, et une liberté de ton qui sauve l’honneur de la profession…

http://www.atlantico.fr/rdvpresse/d...

A leur décharge, les journalistes ont leur croûte à gagner, or les puissants de ce monde possèdent une grande partie des medias.

 

Autre exemple : L’omerta sur le Bilderberg [1] qui a longtemps sévi..

Quand on cherche « Bilderberg » sur Google, ce sont majoritairement des blogs qui en parlent. Malgré le fait que des patrons de médias sont invités aux réunions du Bilderberg. Faire partie de l'élite est sûrement plus excitant que se faire le chantre de la vérité et de la liberté d'expression..

Bilderberg, OMC, FMI, Mario Monti, crise grecque, Pascal Lamy, gouvernement mondial, Rockfeller, Dominique Strauss Kahn autant de mots clés qui, alignés, nous révèlent un futur effrayant..[2]

Le blogueur qui affirme cela se fout d’être traité de parano ou arriéré mental prêt à voir surgir les petits hommes verts… 

Il sait juste que ce sera lu par ceux qui savent et les autres..dont il fait partie. 

[1] Bilderberg : En 1954, le prince Bernhard des Pays-Bas, né allemand, ancien nazi et ancien membre des SS, et David Rockefeller, créent à l’hôtel Bilderberg une sorte de club privé, afin de discuter des grands enjeux économiques et stratégiques, et visant à terme une gouvernance mondiale. Ce "club" réunit chaque année l'élite mondiale de la politique et des finances 

[2] http://www.20minutes.fr/economie/847245-comment-banquiers-crise-2008-reprennent-pouvoir

Bilderberg : Les Maîtres du monde ?

Gouvernement mondial Pascal Lamy >> http://dai.ly/vrT9Po (minute 2°51 pour la pauvre souveraineté des peuples !)

Bilderberg par la TV belge>> http://dai.ly/dSBmEE

 L’inquiétant pouvoir des communicants : 

 

Souurce: agoravox

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Social - Société
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 13:02

 

Alerte ! Les enfants sont enlevés aux USA. ALEX JONES CRAQUE SUR LES ONDES !

 

 

 

Alex Jones a craqué le 24 décembre en onde et il s'est mis à pleurer. Il trouve difficile de recevoir tous ces appels de parents qui lui disent que leur enfant a été enlevé par le gouvernement. Dans un cri de désespoir, il s'exclame :"Nous avons la responsabilité d'arrêter ces globalistes. Mais où sont les hommes dans ce pays !? Où sont les hommes dans ce monde !? Que sommes-nous devenus ?"

Il y a tellement de gens superficiels dont leurs amis ne sont pas de vrais amis, et tout le reste, qui laissent leurs enfants se faire lobotomiser avec le fluorure dans l'eau et se faire tripoter par des agents pédophiles de la TSA dans les aéroports.

Il ajoute :

 "Si vous n'êtes pas en colère actuellement, c'est parce que vous ne portez pas attention."
"Ce pays va être détruit."
"Nous vivons dans un monde démoniaque."
"Qui va se tenir debout pour défendre les enfants, pour défendre les gens malades, pour défendre les innocents. Où êtes-vous ? C'est quoi le problème avec vous !?"

Alex's Emotional Breakdown! Vidéo
Mettez la traduction qui n'est pas excellente, en cliquant sous la vidéo à droite sur CC
http://www.youtube.com/watch?v=KT91FcUNQcQ&feature=player_embedded 

 

Source: Le pouvoir mondial

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Social - Société
commenter cet article