Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dailynuts-news
  • Dailynuts-news
  • : Presse libre et alternative.
  • Contact

Nuts

  • dailynuts-news
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. 
L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.

Recherche

2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 10:11

 

Jean-Luc Mélenchon, de la Grande Loge de France, appelle les français à renverser le gouvernernement

 

1159659_melenchon.jpgPrès de 3000 personnes étaient hier soir à la Médoquine pour le premier grand meeting du Front de gauche

 Si l'intérêt des grandes réunions politiques est de se compter, celle du Front de gauche hier soir à la Médoquine de Talence n'a pas manqué son but. La salle débordait de monde, les organisateurs évaluant l'assistance (majoritairement debout) entre 2500 et 3000 personnes, si bien que certaines étaient obligées de rester dehors en attendant que d'autres sortent pour respecter les normes de sécurité.

L'avantage d'une salle de spectacle, c'est qu'on n'a pas besoin de fournir de gros efforts pour produire un show. Écran géant, sono tonitruante, entrée romaine des acteurs (Clémentine Autain, Pierre Laurent, Jean-Luc Mélenchon) et même bousculade devant la scène, à la limite de la rixe : la soirée démarrait fort. Et pourtant, elle avait débuté avec retard, les orateurs ayant voulu écouter Nicolas Sarkozy à Toulon avant de monter en scène et ajuster leurs discours.

Départ pour le front

Clémentine Autain (Fédération pour une alternative sociale et écologique), sans nul doute future star de la politique, avait lancé l'affaire, se laissant même aller à quelques mots triviaux histoire de montrer qu'elle était « dans le peuple » et non à France Culture. Le peuple, tel était bien le fil rouge de cette soirée, la référence suprême, l'arme fatale qui va faire plier l'hydre des marchés financiers. Si Clémentine Autain avait prôné un débat « pour ou contre l'austérité », Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, adopta un vocabulaire guerrier prononcé sur un ton monocorde qui laissait une étrange impression de décalage. N'empêche que le propos augure d'une campagne particulièrement… frontale de la part du Front de gauche : « la France est attaquée, les marchés ont décidé une guerre, nous appelons le peuple à sa révolter et à prendre le pouvoir ».

Mais en vérité, la foule patientait plutôt sagement en attendant celui qu'elle était venu entendre, Jean-Luc Mélenchon. Égal à lui-même, il sut prononcer les mots qui enflamment et permettent aux laissés pour compte de la crise de repartir gonflés à bloc pour les prochaines manifs.

 

Source: Sud-Ouest

Partager cet article

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Politique internationale
commenter cet article

commentaires