Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dailynuts-news
  • Dailynuts-news
  • : Presse libre et alternative.
  • Contact

Nuts

  • dailynuts-news
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. 
L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.

Recherche

30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 11:38

 

Un pas de plus vers l’ordinateur organique

 

La bactérie E.Coli a plutôt mauvaise réputation, mais elle prendra probablement du galon dans peu de temps grâce au travail acharné d’un groupe de scientifiques britanniques.

Des chercheurs du collège impérial de Londres, menés par Baojun Wang, ont réussi à créer de véritables portes logiques à partir de ladite bactérie E.coli.  

Les portes logiques sont à la base de la logique mathématique qui effectue les opérations à l’intérieur du processeur d’un ordinateur.

Il existe 6 types différents de portes logiques permettant des opérations simples. La porte «Non», la porte «Et», la porte «Ou», la porte «Non Ou», la porte «Exclusif» et la porte «Non Et».

Les chercheurs ont pour l’instant réussi à créer trois portes sur les six, soit les portes «Non», «Et» et «Non Et».

Pour chaque donnée entrée dans une porte logique un résultat différent est obtenu. Ainsi, par exemple pour la porte « Non » lorsque l’on entre la donnée 1, le résultat à la sortie est 0.

Grâce à une paire d’«entrées organisatrices», implantée dans la bactérie, celle-ci crée une paire de gènes qui active la production de deux protéines spécifiques, qui lorsqu’elles se combinent crée un troisième gène qui correspond à la sortie au résultat escompté avec une porte logique artificielle standard.

Les chercheurs ont donc réussi à créer un véritable circuit logique organique qui donne les mêmes résultats qu’avec une porte logique basée sur un transistor.

Le défi réside désormais dans la multiplication de ces portes logiques génétiques et la création des trois autres portes manquantes afin d’obtenir la totalité des fonctions généralement utilisées en informatique.

Il se pourrait donc bien que dans quelques années, on soit réellement obligé de nourrir son ordinateur afin de le faire fonctionner!

Ceux qui désirent de plus amples informations peuvent accéder directement à la recherche et ses données en anglais ici.

 

Source 

Partager cet article

Repost 0

commentaires