Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dailynuts-news
  • Dailynuts-news
  • : Presse libre et alternative.
  • Contact

Nuts

  • dailynuts-news
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. 
L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.

Recherche

23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 12:23

Qui est Jacques Attali ?


jattali-copie-1.jpgVoici ce qu’en dit E. Rattier dans son Encyclopédie politique française.

« J. Attali, né le 1ernovembre 1943 est le fils d’un très riche parfumeur algérois qui aurait voulu être rabbin. Celui-ci fut longtemps proche du Parti communiste algérien avant de se rapprocher de la SFIO. La famille s’est installée en métropole en 1956. J. Attali a milité dès 1967 à la SFIO où il avait été entraîné par J.-P. Chevènement. Major de l’Ecole polytechnique, ingénieur des mines et docteur d’Etat en sciences économiques, il a effectué son stage de l’Ena en 1968 comme directeur de cabinet du préfet de la Nièvre (et rencontra à plusieurs reprises François Mitterrand). Membre du Conseil d’Etat, il devint un collaborateur de la section économique du Parti socialiste sous le pseudonyme de Simon Ther, puis l’un des principaux conseillers économiques du premier secrétaire du parti. Il fut notamment chargé du programme économique du candidat en 1974. Le conseiller spécial de François Mitterrand (qu’il fut le seul à rencontrer quotidiennement durant plus de neuf ans), nommé dès le 11 mai 1981, n’a quitté l’Elysée qu’en avril 1991.

 

Il se considérait alors, en toute modestie, comme ‘‘le seul intellectuel au cœur du pouvoir d’Etat à la fin du XXème siècle, non pas seulement en France, mais dans le monde entier’’. Il devint alors le premier président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), une banque internationale dont ce membre de l’influent Bilderberg Group avait imaginé les grandes options dans son essai Lignes d’horizon. […]

Selon Jacques Attali, l’idéologie de la BERD doit être ‘‘un tiers (celle) de la banque mondiale et deux tiers (celle) de la banque Lazard’’, la plus prestigieuse banque d’affaires au monde. […] Cette éminence grise, membre du Siècle, devant qui tout visiteur devait passer pour entrer dans le bureau du président de la République, fut le ‘‘sherpa’’ de François Mitterrand. C’est-à-dire l’homme chargé de la préparation des grands sommets, comme le G7, où toutes les décisions importantes ont été prises avant même le déroulement de la réunion. […] »

Le fait que Jacques Attali soit un membre du Bilderberg Group est un élément d’information intéressant. On appréciera la superbe du personnage : « Il se considérait alors, en toute modestie, comme ‘‘le seul intellectuel au cœur du pouvoir d’Etat à la fin du XXème siècle, non pas seulement en France, mais dans le monde entier’’ ». Il est vrai qu’après l’arrivée des socialistes au pouvoir, en mai 1981, J. Attali  évitera la nationalisation à la puissante banque Lazard. Pour ce geste, il sera grassement remercié par la Haute banque.

 

Source: liesi

Partager cet article

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Politique internationale
commenter cet article

commentaires