Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dailynuts-news
  • Dailynuts-news
  • : Presse libre et alternative.
  • Contact

Nuts

  • dailynuts-news
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. 
L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.

Recherche

15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 22:05

Plaidoyer pour la liberté

18064196liberte-dexpression-jpg.jpg 

Depuis maintenant plusieurs années nous assistons en live à une reconfiguration de la vie politique de nos décideurs européens dont la fonction ne constitue plus désormais qu’un va-et-vient entre réunions et sommets « exceptionnels » où se joue l’avenir incertain des pays en lambeaux. Alors que les pseudo-résolutions  ont dépassé en nombre le stade du comptage, des sentiments populaires, oscillant entre révolte et désespoir suicidaire, se manifestent de plus en plus, atteignant ça et là des pics d’agressivité majeure. Le libéralisme harcelant se ferait-il à son tour harcelé ?

L’idéologie ultralibérale interdit depuis trop longtemps la moindre once de critique, ses contempteurs ne possèderaient pas soi-disant un cerveau solvable, assez en tout cas pour communiquer des normes de bon sens qui pourrait heurter la sensibilité de certains, car il est manifeste que les murs de Wall Street qui continuent jusqu’en Palestine ont des oreilles partout, c’est bien connu, ainsi que des snipers perchés dessus comme des vautours tirant sur tout ce qui bouge.

Le terrorisme intellectuel s’invite sur la place publique depuis toujours, et toujours il est remercié de la même manière : Jésus a été crucifié, le Bouddha exilé de son propre pays, Nelson Mandela a écopé de 27 ans de prison, Gandhi a été assassiné par un fanatique religieux. Vous l’aurez compris, l’amour et la sagesse ce n’est pas la passion des industriels et des banquiers qui nous dirigent comme du bétail. Aujourd’hui, on assassine médiatiquement les intellectuels et les économistes qui ne se mêlent pas à la chorale des mondialistes heureux, on les calomnie, on les afflige de tous les noms, et on s’en félicite ouvertement.

Mentionné une cohésion interne solide au sein de telle ou telle nébuleuse de résistants serait parait-il un fantasme puéril, attendons patiemment les années qui viendront nous donner raison au grand jour. J’ai connu il y a longtemps un fusil à pompe qui rêvait de banquiers gras. Ce fusil à pompe avait un ami, un bazooka, qui se prostituait au Cambodge pour des clients désireux d’exploser des vaches, c’était une attraction pour touristes. Il était épanoui. Le fusil à pompe, lui, était jaloux et triste, car il vivait en France… Tout vient à point à qui sait attendre se disait le fusil à pompe pour se consoler, et une vie calme et champêtre recommença à chanter autour de lui.

Pendant ce temps le délire de la finance est toujours en tournée dans toute l’Europe, signant des autographes, et multipliant les rappels. Malgré la crise qui s’aggrave de jour en jour, les élites continuent d’exercer et d’encourager les délocalisations, les baisses de salaires, l’augmentation des produits de la vie courante, les mensonges médiatiques. Le racisme social a le vent en poupe : à mort les pauvres ! Qu’ils remboursent à eux seuls les dettes publiques jusqu’à ce que mort s’ensuive, on s’en moque dit-on, avez-vous déjà vu un homme pleuré la mort d’un chien ? Voilà ce que l’on entend dans les banques européennes de la part de leurs dirigeants souriants et heureux.

62015406liberte-parole-1-jpg.jpg

Les gouvernements sont sous la coupe des banques, ce constat d’évidence s’est spectaculairement déployé récemment lorsque ceux-ci ont secourus ces dernières aux frais du contribuable. L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) évalue à 11 400 milliards de dollars les sommes mobilisées par ce sauvetage. Soit 1 676 dollars par être humain...

Vous êtes du bétail, de la merde en boîte, des torche-culs, des travailleurs jetables, les synonymes sont légions. Les banquiers et les industriels, ainsi que leurs homologues politiques corrompus, sont responsables de la crise et ils font payer les pauvres pour nettoyer la terre de ses « impuretés » comme ils se plaisent à le répéter ; ce sont eux qui s’érigent en juges et en bourreaux de vos vies qu’ils ont brisé, alors faites-moi entendre le tambour de la colère, je veux voir la peur dans les yeux des banquiers. Révoltez-vous, unissez-vous, et marchez ensemble vers les temples de l’argent sale que sont les banques.

Ils peuvent prendre notre argent, mais ils n’auront jamais notre liberté et notre dignité, faites leur savoir par tous les moyens.

 

Eric Vandel pour Wikistrike

Partager cet article

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Social - Société
commenter cet article

commentaires