Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dailynuts-news
  • Dailynuts-news
  • : Presse libre et alternative.
  • Contact

Nuts

  • dailynuts-news
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. 
L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.

Recherche

17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 11:13

 

Fukushima : du plancton radioactif

 

0000000000000000000000000000000000000à



 Des chercheurs du département des Sciences de la mer de l’Université de Tokyo ont analysé des échantillons de plancton marin dans l’Océan Pacifique jusqu’à 60 km au sud des ruines de la centrale nucléaire de Fukushima. Dans une interview diffusée aujourd’hui par la chaîne de télévision japonaiseNHK , le professeur Takashi Ishimaru, directeur de l’étude, indique que le plancton est très fortement contaminé du fait des courants marins qui drainent les effluents radioactifs de la centrale. 

000000000000a.jpg

Pr. Takashi Ishimaru

À 3 km de la centrale, le plancton contient 669 becquerels de césium radioactif par kilo. Le scientifique précise que le plancton est à la base de la chaîne alimentaire de la vie marine et qu’il pourrait s’accumuler dans les poissons avec des conséquences sérieuses. Personne ne sera étonné de ces mesures, mais curieusement, les analyses dont il est question ici ont été réalisées en juillet dernier et seulement portées à l’attention du public aujourdhui.

En vérité se joue actuellement au Japon une guerre de l’information, avec d’un côté la révélation de scandales (1) mettant en cause l’industrie nucléaire et les responsables poilitiques, des mesures de radioactivité faites par les citoyens eux-mêmes (2), et d’un autre, une volonté de minimiser les conséquences de la catastrophe de Fukushima. Précisons que les conséquences sanitaires d’un accident nucléaire sont d’autant plus difficiles à évaluer, qu’elles ne se matérialisent (sous forme de cancers induits) que des années, voire des décennies plus tard, sans possibilité de prouver des liens de cause à effets.

En jeu des dizaines de millards de dollars nécessaires à la décontamination des sols des zones contaminées, aux dédommagements des victimes qui ne pourront pas retourner chez elles, et au démantèlement des réacteurs de la centrale. De 143 milliards de dollars, selon une étude faite par Meryl Lynch au lendemain de l’accident, l’estimation faite aujourd’hui ne serait plus que 74 milliards de dollars, en grande partie de l’argent public.

Note
1) Voir notre article sur la manipulation de l’opinion publique et une enquête récente du quotidien japonais Asahi Shimbun qui révéle comment TEPCO, l’exploitant de la centrale nucléaire de Fuksuhima,contournait la loi afin de financer le parti liberal démocratique ( LDP) au pouvoir.


2) Avec le concours de laboratoires spécialisés.

Source : www.ddmagazine.com partagé avec sos-planète

Partager cet article

Repost 0

commentaires