Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dailynuts-news
  • Dailynuts-news
  • : Presse libre et alternative.
  • Contact

Nuts

  • dailynuts-news
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. 
L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.

Recherche

24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 08:58

Exclusivité :300 000 bébés volés par l'Eglise catholique en collusion avec le gouvernement espagnol


 
babies.jpg

Crise d'identité: Randy Ryder comme un bébé étant bercé dans un hôpital de Malaga en 1971 par la femme qui l'a acheté

Un documentaire de la BBC nous expose 50 ans de scandale de trafic de bébés par l'église catholique en Espagne Elias Zahra

Daily Mail | 16 octobre 2011

 

Par Elias Zahra 


Une nouvelle enquête révèle que jusqu'à 300.000 bébés espagnols ont été volés à leurs parents et vendus pour adoption au cours d'une période de cinq décennies.

Les enfants ont été vendus par un réseau secret de médecins, d'infirmières, de prêtres et de religieuses, une pratique très répandue qui a commencé pendant la dictature du général Franco et s'est poursuivie jusqu'au début des années quatre-vingt-dix. 

Des centaines de familles de victimes de ces enlèvements de bébés dans les hôpitaux espagnols se battent pour l'obtention d'une enquête officielle du gouvernement.

Plusieurs mères disent qu’on leur avaient fait croire que leurs nouveau-nés étaient décédés pendant ou peu après leur accouchement.

Mais les femmes, souvent jeunes et célibataires, ont dit qu'ils ne pouvaient pas voir le corps de l'enfant ou assister à leur enterrement.

En réalité, les bébés étaient vendus à des couples sans enfant dont les pieuses croyances et la sécurité financière signifiaient qu'ils étaient considérés comme des parents plus appropriés.

Les documents officiels ont été forgés pour les parents adoptifs, les noms figurées sur des nourrissons de certificats de naissance.

 

La journaliste Katya Adler, qui a enquêté sur le scandale, dit: «La situation est incroyablement triste pour des milliers de personnes."

«Il y a des hommes et des femmes à travers l'Espagne dont les vies ont été chamboulées. Beaucoup de mères ont maintenu pendant des années que leurs bébés n'étaient pas morts, elles ont tout bonnement été étiquetées"hystérique" ! -.

Aujourd'hui, elles découvrent qu'elles avaient raison, que leurs enfants sont probablement vivants et élevés par d'autres.

Les experts estiment les cas peuvent représenter jusqu'à 15 % des adoptions qui ont eu lieu en Espagne entre 1960 et 1989.

Ce système d'enlèvements de bébés a été mis en place en 1939, il a commencé  sur des enfants issus de familles jugées politiquement dangereuse pour le régime du Général Franco.

Le système a continué après la mort du dictateur en 1975, parce que l'Église catholique tenait une influence puissante sur la vie publique, en particulier dans les services sociaux.

Cela a perduré jusqu'en 1987,  au moment où le gouvernement espagnol a réglementé l'adoption.

Le scandale est arrivé en pleine lumière après que deux hommes, Antonio Barroso et Juan Luis Moreno, ont découvert qu'ils avaient été des bébés volés..

M. Moreno «père» a avoué sur son lit de mort l'avoir acheté bébé d'un prêtre à Saragosse dans le nord de l'Espagne. Il a dit à son fils qu'il avait été accompagné pendant le voyage par les parents de M. Barroso, qui a acheté Antonio dans le même temps pour 200.000 pesetas - une somme énorme à l'époque.

"C'était le prix d'un appartement à l'époque", a déclaré M. Barroso. «Mes parents ont payé sur dix ans"

Les tests ADN ont prouvé que le couple qui a fait monter M. Barroso n’était  pas ses parents biologiques et la religieuse qui lui a vendu a admis.

Un documentaire de la BBC suit les efforts de Randy Ryder, un bébé volé qui a grandi au Texas et est maintenant âgé de 40 ans.

Dans certains cas, les tombes des bébés ont été exhumées, révélant des os qui appartiennent à des adultes ou des animaux. Certaines des tombes étant même vides !

Le documentaire de la BBC présente une entrevue avec une femme de 89 ans nommé Inès Perez, qui a admis que le prêtre l'a encouragée à simuler une grossesse pour aider à voler une petite fille à naître à la clinique madrilène de San Ramon, en 1969. «Le prêtre m'a donné un rembourrage que je devais porter sur mon ventre », dit-elle.

La clinique de San Ramon a été l'un des centres majeurs de cette odieuse pratique.

Beaucoup de mères ayant accouchées affirment que quand elles ont demandé à voir leur enfant mort, on leur avait alors montré le cadavre d'un bébé très froid, glacial.

Le programme de la BBC montre des photos prises dans les années 80 d'un bébé mort conservé dans un congélateur, prétendument pour les montrer aux mères en deuil.

Le scandale prend une ampleur considérable en Espagne, ce sont maintenant des centaines de familles de bébés disparus dans les hôpitaux espagnols qui appellent le gouvernement à ouvrir une enquête nationale.

En raison de lois d'amnistie adoptées après la mort de Franco, les crimes qui ont eu lieu pendant son régime ne sont généralement pas examinés. 

Malgré tout, des procureurs régionaux à travers tout le pays étudient chaque histoire au cas par cas, 900 actuellement sont en révision.

Madame Adler dit, pessimiste: «Il y a très peu de volonté politique d'aller au fond de la situation."

Beaucoup de familles de bébés volés ont passé des tests ADN dans l'espoir d'être finalement confondus à leurs enfants. Mais le processus de retrouvailles risquent de prendre beaucoup de temps.

 

Traduction : Elias Zahra pour WikiStrike

Partager cet article

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Social - Société
commenter cet article

commentaires