Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dailynuts-news
  • Dailynuts-news
  • : Presse libre et alternative.
  • Contact

Nuts

  • dailynuts-news
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. 
L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.
  • Citoyen et troubadour - Virus de la paix et de la justice social. L'objectif de ce blog n'est pas de créer l'information. Il relai juste celles qui me semble intéressantes à votre compréhension du monde. Votre esprit critique sera votre arme.

Recherche

27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 10:38

Bourses : un scénario de baisse par des effets dominos se met en place sur l'ensemble des marchés 

000000000000000000000000.jpgEncore une remontée qui s’est faite dans la nuit alors que les marchés étaient fermés. Les investisseurs ne pouvant pas vraiment en profiter.

 

Nous restons tout de même très vigilants d’autant plus que le « Banquier Anonyme » a pris contact avec l’agence LIESI. Il reste très noir sur les prochains jours et mois. Il vous avait parlé des bancaires il y a quelques semaines. Il semblerait qu’un scénario de baisse par effets dominos se mette en place sur l’ensemble du marché. La zone actuelle des indices pourrait s’apparenter au sommet du Mont Blanc par rapport à ce qui risque d’arriver.

Nous vous tiendrons informés dès que nous aurons plus d’informations. En attendant, surveillez les résistances des 3330-3350 points.

 

Source : L.I.E.S.I

 

Il ne faut pas s’y méprendre, ce ne sont pas les « mesures européennes » adoptées cette nuit qui font bondir les marchés. Ce sont plutôt les mots clés « austérité », « taxes », « privatisations », « baisse des salaires » et « licenciements » qui leur donnent du baume au cœur. Ils agissent comme des feux verts pour un pillage en règle des couches sociales plus ou moins vulnérables.

L'histoire se répète 

Août 1924 : Dévaluation du mark (1 Reichsmark est échangé contre 1 000 milliards de marks papier). Mai 1925 : Retour de la livre à la convertibilité en or sur la base de 1914 (réévaluation). Août 1926 Bataille de la lire. Mussolini refuse la dévaluation. Politique de déflation. Juin 1928 : Dévaluation du franc (le franc Poincaré est égal à 20% du franc germinal de 1803). Sept. 1931 : Fin de la convertibilité en or de la livre sterling (Gold Standard Amendment Act). Janvier 1934 Dévaluation du dollar de 40%. Septembre 1936 : Dévaluation du franc de 40%. Octobre 1936 : Dévaluation de la lire italienne de 41%. Novembre 1938 : Nouvelle dévaluation du franc. Voilà pour l’entre-deux guerres. Aujourd’hui, ça se passe à une autre échelle… L’histoire se répète..

 

3 choses à retenir de cette nuit

 

 On a mis en place un bon gros pansement sur une méchante hémorragie. Il tiendra jusqu’au fêtes. Le tout en faisant croire à une opération chirurgicale de haute précision.

2. Les banques européennes ont leurs financements et la promesse de perçevoir de nouvelles obligs toutes belles et neuves. Hors de question d’activer les CDS, ils referont la même pour l’Italie et l’Espagne jusqu’à syphonner l’ensemble de l’argent frais du FESF. Faut traire la vache jusqu’au bout.

3. On casse un peu plus la souveraineté, entre un éventuel abondement chinois et des fonctionnaires européens en Grêce pour veiller à la bonne application des directives de Bruxelles ; les marges des parlementaires des états membres fondent comme peau de chagrin.

 

Donc, entre la poursuite, voir l’accélération, de la cure d’austérité avec son impact sur la croissance ; le fonctionnement de la dette qu’on ne touche pas ; les agences de notations qui peuvent enfoncer le clou ; l’accroissement de la dette souveraine pour financer le système bancaire… On peut effectivement s’attendre à ce que Sarko, ce soir, nous dise que c’est une victoire et une satisfaction personnelle.

Partager cet article

Repost 0
Published by dailynuts-news - dans Economie - Finance
commenter cet article

commentaires